Plastic Free July: une perspective bienveillante

Publié le 13/07/2021

Plastic Free July: une perspective bienveillante

 

Peut-être qu’il y a moyen de pas virer fou avec notre utilisation du plastique. Pour juillet, on vous propose de lâcher la culpabilité un peu et d’aborder nos habitudes de consommation avec bienveillance, dans la foulée du Plastic Free July, le mois sans plastique. 

 Ma vraie vie vs mon engagement écologique

On le sait, le plastique est omniprésent dans nos vies. Jetez un œil autour de vous, vous le voyez sous toutes ses formes. 

 Il y a bien une raison à ça : le plastique améliore notre vie tous les jours. Plats de lunch, verres de contact, soie dentaire, vêtements stretch (une fin de semaine sans leggings? Non... merci.). Comment les remplacer sans perdre en qualité de vie? 

Une vie sans plastique nous apparaît comme avoir à faire des compromis sur tout, à chaque instant. Parlez-en avec la journaliste Evelyne Charuest qui a fait Ciao plastique! et qui a vraiment l’air d’avoir trouvé ça difficile! En même temps, je suis consciente que les microparticules de plastique sont un fléau, pour l’environnement et pour la santé. (On vous a parlé de manger l’équivalent d’une carte de guichet chaque semaine? C’est dans ce billet de blogue). 

 

📸 @lapresse.ca

Un plastique à la fois, s.v.p. merci

Le mouvement Plastic Free July nous invite à poser un regard un peu différent sur le problème. C’est pas évident d’éliminer tout le plastique de nos vies. Parfois même, le plastique est une composante pas mal plus durable que d’autres matières. Si on commençait par essayer d’éliminer simplement une sorte, peut-être les plus vicieux: les plastiques à usage unique?

 

Le problème de la consommation de plastique nous dépasse. Il est systémique et plus grand que nous, simples consommateurs. Mais si y’a une chose simple qu’on peut tenter, à notre échelle, c’est refuser ceux qui se jettent à la poubelle après une utilisation.

 

On essaye juste pour voir

Vous pouvez décider de participer au défi, en vous inscrivant pour tout le mois, ou pour une seule journée. Vous pouvez le faire à la maison en famille, dans votre classe ou avec votre équipe de travail. En fait, Plastic Free July nous invite juste à essayer. Ça s’arrime parfaitement avec Le mois du vrac Pure : on vous incite à essayer, un geste à la fois, d’intégrer de nouvelles habitudes qui ressemblent davantage à vos valeurs écologiques.

 

Au final, est-ce qu’il vaut pas mieux des milliers de personnes qui font imparfaitement du zéro déchet qu’une seule qui le fait parfaitement? Je sais pas vous, mais nous, on se place dans la catégorie des imparfaits (qui font leur bout de chemin)!

 

Plus de billets

Fr