L'égalité des genres

Publié le 27/09/2021

L'égalité des genres

 

Peut-être que, comme moi, vous vous considérez chanceuse parce que chez vous aussi, votre chum en fait beaucoup dans le partage des tâches. C’est plus comme dans l’époque de nos parents (où l’avènement de la garde partagée aura eu pour seul avantage de créer une génération de papas nouvellement responsables), encore moins comme pour la génération de nos grands-parents (où la question semblait même pas se poser: les hommes au travail, les femmes à maison).

C’est vrai que les mentalités ont évolué, Dieu merci. C’est vrai que maintenant, comme femme, on a plus d’options que jamais pour choisir notre destin. C’est vrai que les hommes avec qui on vit sont plus sensibles en général, et plus conscients de l’importance de partager les responsabilités. Mais, connaissez-vous un seul gars qui dit à ses amis: 

“Ah moi, je suis chanceux, ma blonde s’implique pas mal à la maison.”

Non. 

Même si les mentalités progressent, ça continue d’être les filles qui se considèrent chanceuses si leur chum participe. Pas l’inverse. Parce que on efface pas des générations de partage des tâches genré. Parce que, par défaut, inconsciemment, c’est à la fille que ça revient. Souvent, on considère que le gars aide. Il donne un coup demain. Il l’aide, ELLE, dans SES tâches. Y’est fin. Pis c’est même pas ironique. Pour vrai, je suis reconnaissante pour tout ce que mon chum fait (allô Busko). J’y dis quand il fait le lavage, quand il fait le ménage: T’es fin. Pis je le pense.

En tant que fabricant de produits nettoyant, chez Pure, ces questions-là nous préoccupent. On aimerait contribuer à une société plus saine, plus écologique, mais aussi plus juste. Pure voudrait participer au changement de mentalité qui s’opère tranquillement dans les foyers, et qui tend à une répartition équilibrée des responsabilités entre les hommes et les femmes. Parce que c’est vrai que c’est en train de changer, pis c’est aussi vrai que les hommes d’aujourd’hui sont beaucoup plus allumés sur ces sujets-là.

Mais, on dirait qu’entre la théorie et la pratique, il reste un décalage. Même si les discours changent, selon des données de 2019 de Statistique Canada, les femmes effectuent des tâches ménagères en moyenne 2,8 heures par jour, contre 1,9 heure pour les hommes. Un écart de 54 minutes. Par jour. Cet article super intéressant de Radio-Canada donne plein d’infos pertinentes sur l’évolution de la répartition des tâches dans notre histoire. 

 

Ces chiffres se reflètent aussi dans les statistiques de consommation chez Pure. Peut-être que, malgré moi, en m’adressant aux femmes ici, je participe à une conception sexiste du sujet. Mais la réalité reste que 95% des achats sur le site de Pure sont faits par des femmes. On veut parler en toute transparence de cette réalité-là. On ne veut pas renforcer le fait que les tâches ménagères reviennent aux femmes. Nous, on veut inclure les hommes (demain les enfants aussi, tchéquez-moi ben) dans cette conversation-là... mais dans les faits, reste que ce sont les femmes qui achètent. À ce jour, ce sont elles, nos consommatrices, nos clientes, notre public. C’est elles qui se sentent concernées par nos valeurs, nos produits.  

Alors, aujourd’hui, on vous pose la question: Qu’est-ce qu’on fait avec ça? 

Est-ce que vous, vous avez des idées des gestes qu’une entreprise comme nous peut poser pour contribuer à une mentalité égalitaire concernant les tâches ménagères? 

Pis… les gars, vous êtes où?

 

 

Plus de billets

Rejoins notre infolettre

Obtiens la livraison gratuite sur ton prochain achat!

Fr